L'ECOLE DE L'ART RUE

par l'école de l'art rue  -  10 Août 2013, 15:53

L'ECOLE DE L'ART RUE
L'ECOLE DE L'ART RUE

Présentation de l'école de l'art rue

L'école de l'art rue a été créée en 2001. Si elle porte le projet du Mirabulus Kiosk aujourd'hui, elle a été fondée pour créer un foyer d'insertion par la marionnette pour des jeunes de la rue en Inde.

Les enfants des rues vont à l’école de la rue, et transforment la rue en art. L’art de l’inventivité, de l’explosion de joie, du mouvement perpétuel ; survie des désarmés dans un monde en guerre. Le projet initial de la compagnie est de permettre à ces enfants d’exprimer leur flamboiement créatif à travers la danse, le théâtre, la marionnette ; leur ouvrir un espace à eux, et que les rues du nord et du sud, les rues d’en bas et les rues d’en haut, se croisent, au carrefour de l'université de la vie. Le projet a suivi son chemin. En voici quelques étapes :

photo : Jean-Luc Cormier

photo : Jean-Luc Cormier

LE FOYER DE TV NAGAR

Pour apprendre les marionnettes,

il faut avoir le ventre plein, avoir dormi quelques heures à l'abri du vent et de la pluie, être passé sous une douche au moins une fois cette semaine... la fameuse pyramide. Nous avons donc cherché une maison pour offrir tout ce luxe à la troupinette.

De janvier 2002 à mai 2003, cette maison située à Pondichery, Devigi Nagar, quartier nord ouest de la ville, a été un refuge et un havre pour une quinzaine d'enfants des rues.

De janvier 2002 à mai 2003, cette maison située à Pondichery, Devigi Nagar, quartier nord ouest de la ville, a été un refuge et un havre pour une quinzaine d'enfants des rues.

L'ECOLE DE L'ART RUE

Pour monter aux étages de la maison,

ils ne se servaient pas des escaliers, ils escaladaient les murs extérieurs... Ils utilisaient le 3ème étage comme un plongeoir pour sauter dans l'eau marécageuse. Ils se taillaient des chemises avec les draps qu'on leur donnait. Ils juraient, s'engueulaient et se réconciliaient aussi sec, fumaient et buvaient en cachette. Ils faisaient le mur la nuit, pour aller cambrioler les maisons voisines.... Pas une cuisinière, pas un animateur, n'a accepté de travailler là plus de quelques mois... Ils s'inventaient des anniversaires, prétexte à mettre la musique à fond, danser comme des cinglés, faire péter des bouteilles de coca, symbole suprême de la richesse de l'occident. Fous de joie. Vengeurs. Incontrôlables. Les volontaires, séduits ou répugnés, s'attelaient à la dure tâche de leur faire entendre quelques normes. Ils avaient juste envie de jouer, d'hurler à la vie au coeur de murs dont ils découvraient la face intérieure.

L'ECOLE DE L'ART RUE

La fête a duré des mois...

Les responsables du projet se relayaient, courraient après les gosses, tentaient de mettre sur pieds les fragiles esquifs de leurs chimères... rien ne tenaient. Entre les rafles de la police, les mutineries face aux règlements, les révoltes face aux mesures arbitraires, dans les cris et les batailles, les exclusions ont commencé. Palani d'abord, électron libre... qui s'est abimé sans relâche jusqu'à sa mort prématurée à 24 ans. Puis Big Mani, Rajesh - mort le 5 novembre 2002 à 17 ans, Small Suresh...

L'ECOLE DE L'ART RUE
L'ECOLE DE L'ART RUE

Suresh danse

L'ECOLE DE L'ART RUE

Suresh, Ramesh, Sundar, Cellamouth et Balu sont resté. Le foyer a déménagé dans une maison plus petite, située à Vanarapeth. Le projet initial est devenu réalité, et la compagnie UDAYAM PUPPETS à vue le jour, soutenue localement par le Consulat Général et l'Alliance Française. Udayam a créé 4 spectacles : "De quelle couleur est le rose", "Mouketi", "Santhosha !" et "l'assommoir", animer moults ateliers en Inde et en France, tourné de 2003 à 2007. Puis chacun a suivi sa route...

photos : J.L Cormier
photos : J.L Cormier

photos : J.L Cormier

L'ECOLE DE L'ART RUE
L'ECOLE DE L'ART RUE
L'ECOLE DE L'ART RUE
L'ECOLE DE L'ART RUE

LE FOYER DE NAVARKULAM

En 2009,

Balu et Aurélie, devenus parents de Mayilan, s'installent à Navarkulam, au Tamil Nadu. Ils louent une maison pour y vivre au rez de chaussée. Ils consacrent leur étage à la réalisation d'un foyer socioculturel pour les enfants du village. Ce projet reçoit l'appui de la région Ile de France. Une ludothèque est mise en place. Des ateliers vidéo, danse, marionnettes, théâtre, cuisine, anglais et cricket sont proposés. Une quarantaine de jeunes fréquentent la structure. Des soirées à thème sont organisées, ainsi que des sorties cinéma, parc, et piscine. Les enfants peuvent venir librement après l'école, pendant les week-ends et les vacances scolaires. Un lien d'amitié se noue entre les villageois et la famille.

Photos : Aurélie Trotto, tranches de vie à Navarkulam
Photos : Aurélie Trotto, tranches de vie à Navarkulam
Photos : Aurélie Trotto, tranches de vie à Navarkulam
Photos : Aurélie Trotto, tranches de vie à Navarkulam

Photos : Aurélie Trotto, tranches de vie à Navarkulam

Photos : Aurélie Trotto, un kolam pour célébrer Pongal, des saris neufs pour se costumer pour la représentation de danse
Photos : Aurélie Trotto, un kolam pour célébrer Pongal, des saris neufs pour se costumer pour la représentation de danse

Photos : Aurélie Trotto, un kolam pour célébrer Pongal, des saris neufs pour se costumer pour la représentation de danse

L'ECOLE DE L'ART RUE

L'école de l'art rue soutient quatre mères isolées de Navarkulam....

Grâce à l'appui du Conseil Général des Côtes d'Armor, l'association propose à 4 femmes en difficulté, devant élever seules leurs enfants, de soutenir et de financer leur micro-projet d'activité professionnel. Banou, mère de 3 filles, et sa soeur, mère de deux enfants, choisissent d'agrandir leur petite boutique ambulante de galettes, et de développer un pôle épicerie, en implantant un véritable kiosque. Nagama, mère de 3 enfants, choisit de créer une buvette et distribution de fruits de saison, devant un temple. Vidjaya crée un magasin de beignets et petits déjeuners, au sein même du village.

Photo : Balasubramanian Madu, Banou dans sa boutique

Photo : Balasubramanian Madu, Banou dans sa boutique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :